Developpement durable

Créée en 2015, la loi relative à la transition énergétique vise à contribuer plus efficacement à la lutte contre le dérèglement climatique et à renforcer l’indépendance énergétique du pays en équilibrant mieux ses différentes sources d’approvisionnement.

Cette loi aborde plusieurs aspects de l’orientation de la politique énergétique de la France. Parmi ces aspects il y a : la réduction d’énergie fossile et l’augmentation de la part d’énergie renouvelable dans le mix énergétique, la réduction de la consommation d’énergie et la consolidation des objectifs de réduction d’émission de gaz à effet de serre…

En effet, la France s’est engagée au niveau européen à réaliser d’ici 2020 ce qu’on appelle le « 3 x 20 » :

  • diminuer de 20% des émissions de gaz à effet de serre des pays de l’UE
  • atteindre 20 % d’énergies renouvelables dans le mix énergétique européen
  • réaliser 20 % d’économies d’énergie

Pour cela le gouvernement a mis en place plusieurs directives notamment à destination des secteurs les plus énergivores à savoir le transport et le bâtiment. L’application directe de cette loi est mise en œuvre à travers le dispositif des certificats d’économies d’énergie qui permet de réduire l’impact environnemental de ces secteurs.

En sus, l’article 30 de la loi de transition énergétique vise à apporter une aide aux ménages en situation de précarité énergétique en  incitant les fournisseurs d’énergie et les délégataires à réaliser des opérations d’économies d’énergie au bénéficie des  ménages en situation de précarité énergétique.

L’objectif est double : réduire la consommation énergétique des bâtiments tout en apportant une contribution aux ménages en situation de précarité énergétique leurs permettant de sortir de cette situation.